Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

MILICIENSDEMONTCALM
miliciensdemontcalm

Les Miliciens et Réguliers du Marquis de Montcalm..."MRMM"... sont un groupe d’amateurs férus de l’histoire du Québec, période Nouvelle-France, qui font revivre la vie quotidienne des coureurs de bois, des habitants, des amérindiens et des militaires du XVIIième et XVIIIième siècle.
PPD
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- PERSONNAGES
- PRÉSENTATION/ORDRE DE ST-VERAN
- AGENDA/BOTTES DU MARQUIS
- ALBUM PHOTOS
- ÉVÉNEMENTS

5 DERNIERS ARTICLES
- DÉMÉNAGEMENT...
-
- VERSAILLES
- CHEVALIER GILLES PROULX
- ORDRE DE SAINT-VÉRAN
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- DÉMÉNAGEMENT...
- PLAMONDON TONNELLERIE 5
-
- LES BOTTES DU MARQUIS 9...
- CHEVALIER GILLES PROULX
- SEIGNEURIALES DE VAUDREUIL-DORION 2012
- CANADIENS SELON BOUGAINVILLE
- ORDRE DE SAINT-VÉRAN
- FRANCHES DE LA MARINE
- VERSAILLES

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304
05060708091011
12131415161718
19202122232425
2627282930
<< Juin >>

BLOGS FAVORIS
1.Quebecvudusol
2.Ononthio-montmagny
3.Ruinesetdecombres
4.Graffitis-quebec
5.Trucsdegrandmere
Ajouter miliciensdemontcalm à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- film streaming
- serie film streaming
- film serie
- film a voir
- manga streaming movie
 LA TRAITE 1 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

LA TRAITE 1

 

La traite c‘est le troc.  Pas de monnaie ni de billets à ordre, rien que des objets de première nécessité, fabriqués au plus juste prix, que l’on échange contre les plus belles et les plus coûteuses fourrures du monde.  Durant la ruée formidable et anarchique des coureurs de bois, TALON n’a pas à « forcer l’exploration ».  Il se contente de la canaliser au mieux.

 

Quand l’Amérique s’appelait Nouvelle-France,

Jean Marc SOYEZ,

FAYARD.

 

PPD

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 09-02-2007 à 11h20

 LA TRAITE 2 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

LA TRAITE 2

 

…d’autres coureurs des bois se livrent aussi à la traite des fourrures.  C’est un commerce facile -à certains points de vue- qui s’exerce sans préparation technique.  Avec 1,000 écus on équipe deux canots et l’on peut rapporter, à condition d’échapper au froid, à la famine, à la noyade et au massacre par les indiens, pour 8,000 écus de pelleteries.

-Les coureurs de bois, aventuriers dans l’âme, indociles aux consignes des missionnaires, vendent de l’eau-de-vie aux Sauvages.

-Les coureurs de bois accomplissent de magnifiques découvertes, agrandissant le pays et tout en exploitant un pendant déplorable, nous gagnent l’amitié des Indiens.  Le gouvernement les utilise comme interprètes, comme diplomates, comme agents de renseignements.

 

La Compagnie du Nord-Ouest #1,

Robert RUMILLY,

FIDES

                                                                                                                            

PPD

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 09-02-2007 à 11h18

 LA TRAITE 3 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

LA TRAITE 3

 

Dans les heures difficiles, les gouverneurs du Canada avaient toujours sous la main une troupe d'hommes extraordinairement combatifs, énergiques et prêts à tout.  D'un courage indomptable, ils ne demandaient qu'à servir leur pays.  Ils le servirent sou vent malgré les défenses et les ordonnances des autorités de la Colonie.  Ces hommes s'appelaient coureurs de bois.  Ils étaient considérés par les officiels du pays comme de mauvais garçons.

-On les accusait de bien de méfaits mais surtout de corrompre les Indiens et séduirent les Indiennes.

-D'anciens officiers de Carrigan-Salières étaient devenus coureurs de bois.

-Le compte de FRONTENAC avait toujours eu de la sympathie pour les coureurs de bois, et les avait toujours protégés et aidés.  On l'avait toujours vu adoucir les ordonnances lancées contre eux par les intendants.  Ce qui l'avait fait accuser par DUCHESNEAU et par CHAMPIGNY de se servir des coureurs pour faite lui-même la traite des fourrures avec les sauvages.  Mais ce qui, en eux, intéressait FRONTENAC c'était leurs qualités de soldats.  Ces qualités étaient si incontestables que même le marquis de DENONVILLE, qui leur était hostile, avait toujours avoué que les coureurs étaient d'incomparables hommes de guerre.  Parlant d'eux un jour dans une lettre au ministre SEIGNELAY il les disait tout à fait capables de s'emparer d'une ville « à l'épée et à la hache ».

 

Les Canadiens d'autrefois,

Robert de ROQUEBRUNE,

FIDES.

 

PPD

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 09-02-2007 à 11h17

 LA TRAITE 4 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

LA TRAITE 4

 

Avant l’arrivée des Européens, les Amérindiens utilisaient la peau de l’ours pour se vêtir.  Ils chassaient le castor pour sa chair et non pour sa fourrure.  La chasse aux castors a lieu habituellement en hiver, car, durant la saison froide, le poil de l’animal est plus soyeux.

-Parmi le gros gibier, l’ours est l’animal le plus profitable : sa peau sert à la fabrication de manchons, sa chair est délicieuse et sa graisse est utilisée abondamment dans la préparation de remède.

 

Nos Racines #7

Collaboration

 

PPD

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 09-02-2007 à 11h15

 EPHÉMÉRIDE de PPD Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Martius PASQUIER et Zacharie CLOUTIER.

 

Voici la bibliographie qui m'a permis d'écrire cette éphéméride de Pierre-Paul DRON "PPD"; vous la trouverez aussi à la fin.

 

« 01 »  Le grand voyage du pays des Hurons,

Gabriel SAGUARD,               P.U.M.

 

« 02 »  Chronologie du Québec 1534-1995,

Jean PROVENCHER,           B.Q.

 

« 03 »  Pierre Le Moyne d'Iberville : le conquérant,

Louis-Martin TARD,              XYZ,

 

« 04 »  Mémorial du Québec, tome 1,

Collaboration,                          Edition Mémorial         Pages 174-175.

 

« 05 »  Le Québec,

Collaboration,                          Guide Michelin

 

« 06 »  Parle-moi de la ceinture fléchée.

Monique LEBLANC, FIDES,

 

« 07 »  Québec : ville coloniale française en Amérique 1660-1690,

Rémi CHENIER,                   Environnement Canada,

 

« 08 »  Le lac St-Charles,

Société historique de Lac St-Charles.

 

« 09 »  La ville de Québec sous le régime français,

Pierre-Georges ROY,

 

« 10 »  Québec recueil iconographique,

Charles P. de VOLPI, LONGMAN CANADA 1971

 

« 11 »  Atlas Historique de Québec : le territoire,

Claude BOUDREAU,            Serge COURVILLE,             P.U.L. 1997

 

« 12 »  Les vieilles églises de la province de Québec,

Commission des Monuments Historiques,        1925.

 

« 13 »  La Seigneurie Notre-Dame des Anges,

Cahier dix,                               Société Historique de Québec, 1955.

 

« 14 »  Pierre Lemoyne d'IBERVILLE : chevalier des mers.

Jean COTÉ,                            Québecor.

 

« 15 »  Quand l'Amérique s'appelait Nouvelle-France,

Jean Marc SOYEZ,                 FAYARD

 

« 16 »  La Compagnie du Nord-Ouest (1),

Robert RUMILLY,                FIDES.

 

« 17 »  Les Canadiens d'autrefois,

Robert de ROQUEBRUNE,  FIDES                         1962.

 

« 18 »  Nos Racines (7)

Collaboration.

 

« 19 »  La vie quotidienne en Nouvelle-France,

Raymond DOUVILLE,          HACHETTE    (description des vêtements 59→)         1964

 

« 20 »  Le civilisation traditionnelle de l'habitant aux XVII et XVIII siècles.

Robert-Lionel SEGUIN,         FIDES             1967.

 

« 21 »  Le Boréal express 1525-1760,

Collaboration.                          Vol. VI.

 

« 22 »  Les frères insoumis ou « l'ombre d'un clocher »,

Pauline DUBÉ,                       NUIT BLANCHE

 

« 23 »  Le pays renversé : Amérindiens en Amérique du Nord 1600-1664,

Denys DELÂGE,                   BORÉAL

 

« 24 »  Saint-Sauveur,  À l'image du début du siècle,

Les quartiers de Québec.

 

« 25 »  Vieux Québec; Cap Blanc place forte et port de mer,

Les quartiers de Québec.

 

« 26 »  Limoilou,  À l'heure de la planification urbaine.

Les quartiers de Québec.

 

« 27 »  Ceux qui firent notre pays

Tessier ALBERT,                  EDITION DU ZODIAQUE.

 

« 28 »  La petite histoire de Québec,

Albert JOBIN,                       INSTITUT JEAN BOSCO.

 

« 29 »  L'horlogerie et la mesure du temps,

Hors série no.5,                       REVUE ENTREPRENDRE.

 

« 30 »  Cap aux diamants,

Revue.

 

« 31 »  Histoire populaire du Québec : des origines à 1791,

Jacques LACOURSIÈRE,     SEPTENTRION.

 

« 32 »  La guirlande de Julie,

Irène FRAIN,                         ROBERT LAFFONT.

 

« 33 »  Langage des fleurs,

Kate GREENAWAY,            CHÈNE.

 

« 34 »  Petite histoire des fleurs de l'histoire,   

 

 

Pierre MIGUEL,                    ALBIN MICHEL  

 

« 35 »  Le Guerrier aux pieds agiles.

Bernard ASSINIWI               LEMEAC

 

 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 06-02-2007 à 17h06


|<< <<<  1   2   3  | 4 |  5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 13-12-2006 à 04h46 | Mis à jour le 13-07-2015 à 10h38 | Note : 8.09/10