Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

MILICIENSDEMONTCALM
miliciensdemontcalm

Les Miliciens et Réguliers du Marquis de Montcalm..."MRMM"... sont un groupe d’amateurs férus de l’histoire du Québec, période Nouvelle-France, qui font revivre la vie quotidienne des coureurs de bois, des habitants, des amérindiens et des militaires du XVIIième et XVIIIième siècle.
PPD
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- PERSONNAGES
- PRÉSENTATION/ORDRE DE ST-VERAN
- AGENDA/BOTTES DU MARQUIS
- ALBUM PHOTOS
- ÉVÉNEMENTS

5 DERNIERS ARTICLES
- DÉMÉNAGEMENT...
-
- VERSAILLES
- CHEVALIER GILLES PROULX
- ORDRE DE SAINT-VÉRAN
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- DÉMÉNAGEMENT...
- PLAMONDON TONNELLERIE 5
-
- LES BOTTES DU MARQUIS 9...
- CHEVALIER GILLES PROULX
- SEIGNEURIALES DE VAUDREUIL-DORION 2012
- CANADIENS SELON BOUGAINVILLE
- ORDRE DE SAINT-VÉRAN
- FRANCHES DE LA MARINE
- VERSAILLES

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01020304
05060708091011
12131415161718
19202122232425
2627282930
<< Juin >>

BLOGS FAVORIS
1.Quebecvudusol
2.Ononthio-montmagny
3.Ruinesetdecombres
4.Graffitis-quebec
5.Trucsdegrandmere
Ajouter miliciensdemontcalm à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- film streaming
- serie film streaming
- film serie
- film a voir
- manga streaming movie
 EPHÉMÉRIDE de PPD...1675 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Très, très belle photographie d'une reconstitution à Crow Point en 2005.

 

1675

 

Trois ans après la disparition de ma femme Anne, je me remarie avec ma belle-mère, Elisabeth BINET alors âgée de 38 ans et qui était veuve depuis 1670.

 

« 2 »    Ordre du roi : « de porter les habitants à établir des manufactures de laine, de cuir et généralement de ce qui peut leur être nécessaire, même de ce qui peut servir à être envoyé au dehors ».

 

« 18 »  L’expression « coureurs de bois » apparaît vers 1675 pour désigner ceux qui continuent à faire la traite sans autorisation des autorités.  Les voyageurs munis d’un congé prennent le nom d’engagés.  Mais on en vient rapidement à désigner sous le vocable « coureurs de bois » tous ceux qui parcourent les forêts pour négocier directement avec les Amérindiens les peaux de bêtes.

 

« 19 »  Peu à peu, à mesure que le défrichement s’étend les colons peuvent semer et récolter suffisamment de produits essentiels; blé, avoine, orge, pois, lentilles, fèves, asperges.  D’autres légumes font leur apparition, au cours des ans et au hasard des importations.  On commence à récolter des choux vers 1675.  Quant à la pomme de terre, ou patate ou « racine » comme on l’appelle dédaigneusement, les Canadiens la boude tout au long du régime français.  Elle n’est utilisée qu’en période de disette.  Même les missionnaires en pays indien n’acceptaient d’y goûter qu’en cas d’extrême nécessité.

 

PPD

 

  Lire les 3 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 01-02-2007 à 16h57

 EPHÉMÉRIDE de PPD...1676 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Photo prise lors d'une reconstitution à Crow Point.

 

1676

 

 

«3»      Mort à Paris du fondateur de Montréal, Paul Chomedey de MAISONNEUVE.  À cause de la guerre de Hollande qui perdure le commerce maritime, et des chapeliers parisiens qui utilisent le poil du lapin plutôt que du castor, il y a surplus de fourrures en Nouvelle-France.

 

«2»      Aussi interdit-on la course de bois jusqu’en 1679. 

Par crainte des incendies, défense à tous les résidants de Québec de fumer dans la rue et même de transporter sur eux du tabac.

 

«7»      Le Conseil souverain interdit aux vagabonds de s’adonner à la traite des fourrures à Montréal et à Trois-Rivières et de travailler pour les marchands forains sous peine de punition corporelle, de confiscation des marchandises de traite et d’amende arbitraire.

                                                                                                                             

 

«21»    Le dimanche de Pâques, le père Jacques de LAMBERVILLE baptise Katheri TEKAKWITA.

 

 

PPD

 

 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 01-02-2007 à 16h50

 EPHÉMÉRIDE de PPD...1677 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Fort No 4.

 

1677

 

« 9 »    En 1677, Laurent NORMANDIN, aubergiste rue St-Pierre avait pour enseigne « le Signe de la Croix »…la même année, Charles POULIOT tien au Cul-de-sac l’auberge « Aux trois pignons ».

 

« 22 »  Dans une lettre au ministre, FRONTENAC, loue le travail des Récollets qui subissent cependant les persécutions des autorités ecclésiastiques : interdiction aux habitants de se confesser à eux, refus de communier les pénitents.

 

PPD

 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 31-01-2007 à 17h14

 EPHÉMÉRIDE de PPD...1678 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Animation au Fort Carillon.

 

1678

 

« 3 »    Robert Cavalier de LASALLE explore les grands lacs.

-         Les traités de Nimègue mettent fin à la guerre de Hollande.

-         -Début de la construction du séminaire de Québec.

 

« 22 »  les Récollets reçoivent du roi l’ordre de veiller à la conduite spirituelle de l’entreprise de LASALLE.

-Le 30 octobre Monseigneur de LAVAL érige canoniquement la paroisse de Trois-Rivières.

 

PPD

 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 31-01-2007 à 17h12

 EPHÉMÉRIDE de PPD...1679 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Animation au Fort Carillon.

 

1679

 

« 7 »    Pierre-Paul DRON  aussi intitulé couvreur en ardoise, signe un accord en 1679.  Son engagement au Séminaire de Québec, prévu pour une durée de trois ans, est résilié à condition qu’il couvre une maison appartenant au séminaire, à l’Anse-à-Puisseau.  –La même année, un contrat est d’ailleurs rédigé à cet effet, entre lui et l’économe du séminaire.  –Au sein de « l’inventaire des marchés de construction », DRON ne réapparaît qu’en 1683, alors qu’il doit interrompre, avec son associé Robert PÉPIN, les travaux de couverture du clocher de l’hospice des Récollets en haute ville.

-Le métier de couvreur en ardoise occupe peu de gens : Louis CRÊTE.., Pierre-Paul DRON…, Pierre GACIEN et Robert PÉPIN.   Louis CRÊTE de Beauport n’a à son actif qu’un marché passé avec Claude Charron de LA BARRE en 1679, pour sa maison de la rue Notre-Dame.

-Robert PÉPIN (1643-1686) connaît une carrière plus intéressante.  Il demeure à Beauport de 1668 à 1675 et de 1678 à 1680;  à partir de 1681, il s’installe à la haute ville de Québec.  PÉPIN semble surtout être employé par les communautés religieuses et il se spécialise dans les couvertures en ardoise.  Dès 1668, il s’oblige à tailler pour les Jésuites « l’ardoise de 3 1|2 pouces d’échantillon et à attacher les planches nécessaires pour couvrir leur nouvelle église » près de leur collège.  –En 1670 il revêt le toit d’une partie de l’Hôtel-Dieu en ardoises.  Cette même année il couvre le clocher et une section du monastère des Ursulines en ardoise.  –En 1678 la fabrique de Notre Dame de Beauport à recours à lui pour l’église paroissiale.  Finalement en 1680 il couvre d’ardoise le logis des Récollets (dans la Seigneurie de Notre Dame des Anges).

-Pierre GACIEN malgré son importance, peut de détails sont connus sur la carrière de GACIEN; exception faite du clocher des Ursulines, qu’il doit couvrir d’ardoise en 1688, et du toit du moulin de Neuville, il s’en tient à Québec et se limite aux maisons des particuliers.

 

-Les couvreurs en ardoise n’apparaissent que très rarement dans les contrats, c’est que les travaux de cette nature ne nécessitent pas une vaste main-d’œuvre, quelques artisans suffisent à la tâche.  Il est possible d’identifier deux catégories de couvreurs ou charpentiers.  La distinction est simple et elle se résume aux genres de marchés passés.  Il y a d’abord ceux qui, comme GACIEN, se limitent à la construction domiciliaire à l’intérieur de la ville, puis, on retrouve, tel PÉPIN, s’affairant à la construction d’édifice publics et religieux.

-Le contrat avec le séminaire de Québec est passé le 27 octobre 1679 avec le prêtre Pierre THURY.  Son vrai prénom était Louis Pierre.

 

« 22 »  Claude PELLETIER, maître charpentier, est le premier canadien à prendre l’habit des Récollets à Québec « en qualité de frère convers ».  Il reçoit le nom de frère DIDACE et meurt en odeur de sainteté.

 

« 25 »  9,400, habitants en Nouvelle-France.  Edit de RICHELIEU interdisant le duel.

 

PPD

 

 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 31-01-2007 à 17h10


|<< <<<  5   6   7   8   9  | 10 |  11   12   13   14   15   16  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 13-12-2006 à 04h46 | Mis à jour le 13-07-2015 à 10h38 | Note : 8.09/10