Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

MILICIENSDEMONTCALM
miliciensdemontcalm

Les Miliciens et Réguliers du Marquis de Montcalm..."MRMM"... sont un groupe d’amateurs férus de l’histoire du Québec, période Nouvelle-France, qui font revivre la vie quotidienne des coureurs de bois, des habitants, des amérindiens et des militaires du XVIIième et XVIIIième siècle.
PPD
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- PERSONNAGES
- PRÉSENTATION/ORDRE DE ST-VERAN
- AGENDA/BOTTES DU MARQUIS
- ALBUM PHOTOS
- ÉVÉNEMENTS

5 DERNIERS ARTICLES
- DÉMÉNAGEMENT...
-
- VERSAILLES
- CHEVALIER GILLES PROULX
- ORDRE DE SAINT-VÉRAN
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- 300 ans après, le Marquis de Montcalm fait encore parler de lui
- DÉMÉNAGEMENT...
- PLAMONDON TONNELLERIE 5
-
- LES BOTTES DU MARQUIS 9...
- CHEVALIER GILLES PROULX
- SEIGNEURIALES DE VAUDREUIL-DORION 2012
- CANADIENS SELON BOUGAINVILLE
- ORDRE DE SAINT-VÉRAN
- FRANCHES DE LA MARINE

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
010203
04050607080910
11121314151617
18192021222324
252627282930
<< Septembre >>

BLOGS FAVORIS
1.Quebecvudusol
2.Ononthio-montmagny
3.Ruinesetdecombres
4.Graffitis-quebec
5.Trucsdegrandmere
Ajouter miliciensdemontcalm à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- film streaming
- serie film streaming
- film serie
- film a voir
- manga streaming movie
 EPHÉMÉRIDE de PPD...1680 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Fort Carillon.

 

1680

 

« 18 »  La course des bois et la vie à l'amérindienne attirent vraiment une bonne partie de la jeunesse de la Nouvelle-France.  -Aubert de la CHESNAYE évalue à 400 ou 500 le nombre de jeunes gens qui vivent dans les bois.

 

PPD

 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 31-01-2007 à 17h08

 EPHÉMÉRIDE de PPD...1681 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Antoine-Nicolas THIBAUD au Fort Carillon.

 

1681

 

« 2 »    Pour limiter la production de fourrures, on institue le régime de 25 congés annuels, soit une permission accordée à 25 individus, le plus souvent à de pauvres gens, en guise de gratification royale pour aller traiter parmi les nations indigènes.  –Ces détenteurs de congé obtiennent facilement 1,000 livres de la part des traiteurs pour la vente de leur permis.  –De plus, des permis officieux accordés par les autorités à des individus qui les paient grassement en retour rendent la réglementation inefficace.

 

« 7 »    La baisse de la surmasculinité s’explique par la course des bois.  Bien qu’elle apparaisse comme une activité marginale dans la région de Québec, la course des bois réduit le rapport de masculinité car les coureurs de bois ne sont pas recensés.  Au environ de 1681, on estime leur nombre à 500 ou 800 individus pour l’ensemble de la Colonie.

 

« 9 »    Le 28 mai, le roi de France accordait aux Récollets une place située en haute ville sur laquelle était ci-devant bâtie la maison de la Sénéchaussée royale.

-L’hospice ou couvent du Château, i.e. le corps de logis des Récollets à la haute ville, s’élevait sur la partie nord-est du terrain actuel de la cathédrale anglicane.  L’église et le couvent étaient contiguë à ce premier corps de logis, et formaient avec lui un carré complet qui renfermait une cours spacieuse.   Le clocher et l’entrée de l’église des Récollet se trouvaient au point précis de la grande porte de l’ancien palais de justice (aujourd’hui occupé par un ministre provincial), coin de la Place d’Armes et rue St-Louis. L’église et le couvent des Récollets n’ayant pas eu la permission de se perpétuer après la conquête, étaient pour lors presque tous disparus.

 

« 22 »  Les émissaires de l’évêque remettent aux Récollets l’autorisation écrite de construire une maison à la haute ville.  Pour compenser l’interdiction d‘y exercer librement les fonctions du ministère, ils offrent aux Récollets un confessionnal à la paroisse.

-FRONTENAC rapporte au roi l’attitude peu accommodante de monseigneur de LAVAL qui restreint l’hospice, pour le « rendre inutile » à une maison pour religieux infirmes dans laquelle les Récollets ne pourront avoir de chapelle.

 

« 21 »  Louis JOLIET s’installe avec sa famille sur l’Ile d’Anticosti.  Il devient ainsi le premier Seigneur de Mingan.

 

PPD

 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 31-01-2007 à 17h06

 EPHÉMÉRIDE de PPD...1682 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

Antoine-Nicolas THIBAUD au Fort Carillon.

 

1682

 

« 3 »    Le gouverneur de la colonie, Joseph Antoine LeFebvre de LA BARRE, entre en guerre contre les Iroquois qui menacent la trait des fourrures dans la région de l’Ouest.  –L’expédition au sud-est du lac Ontario se termine par un désastre et LA BARRE  doit accepter les conditions posées par les Iroquois et signe la pais « honteuse » de l’anse de la Famine. 

-Fondation par les marchands de la Nouvelle-France, de la Compagnie du Nord pour exploiter la Baie d’Hudson.   LASALLE descend le Mississipi jusqu’au golfe du Mexique et prend possession de cet immense territoire au nom du roi de France.

 

« 2 »    Incendie à la basse ville de Québec, suivi immédiatement par de grands chantiers : c’est l’époque des premiers entrepreneurs en construction.

 

« 10 »  Le quatre août, la basse ville est réduite en cendres; 55 maisons sont détruites.

 

« 15 »  En 1682, Charles Lemoyne devient l’un des actionnaires de la Compagnie du Nord, fondée avec RADISSON et DES GROSEILLERS.

 

« 25 »  En 1682, Charles Aubert de la CHESNAYE  alors à l’apogée de sa carrière et de sa fortune, il habite une vaste maison, au pied de la Côte de la Montagne, dont la façade principale donne sur le fleuve.  Parce qu’elle est en pierres et coiffée d’un toit en ardoise, cette maison résiste à l’incendie de 1682.

 

« 31 »  RADISSON, DES GROSEILLERS, Jean Baptiste GODEFROY et quelques autres coureurs de bois se rendent à la baie d’Hudson.

 

PPD

 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 31-01-2007 à 17h04

 EPHÉMÉRIDE de PPD...1683 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Jean-Chrystophe BATAILLE au Fort Carillon.

 

1683

 

Après avoir demeuré 15 ans à Montréal; je reviens à Québec et m'installe, avec Elisabeth, sur mes terres près de la rivière St-Charles dans la bourgade de Stadaconné.  –Je me trouve du travail en construction suite à l'incendie de la ville de Québec l'année auparavant.

 

« 2 »    Il y a pénurie d'espèce dans la colonie.  Le peu qui en reste est aux mains des marchands qui deviennent le centre d'un nouveau système d'échange qui consiste à tirer des billets de lui.  Le peuple, mécontent, murmure que les commerçants s'enrichissent au détriment des autres.

 

« 22 »  Le 25 mai les couvreurs, Robert PÉPIN et Pierre-Paul DRON, posent les premières tuiles sur le clocheton de l'hospice des Récollets.  –Le lendemain ils interrompent leur travail.  –Le grand vicaire GARNIER interdit verbalement aux Récollets de poursuivre la construction du clocher.  –Le deux et trois juin le père Eugène DETHUNMES demande aux couvreurs de mettre fin aux travaux.  –Le trois juin Monseigneur de LAVAL ordonne par écrit la démolition du clocher de l'hospice.  – Le quatre juin les Récollets, répondant capitulairement à la mise en demeure de l'évêque refusent d'enlever le clocher à moins qu'un ordre du roi ne les y oblige.  –Le 12 juin Monseigneur de LAVAL adresse une seconde mise en demeure au supérieur des Récollets pour interdire à tous ses religieux de résider dans l'hospice, d'y célébrer la messe ou d'y exercer tout autre fonction du ministère.   -Le 16 juin, les deux couvreurs déclarent devant le notaire GENAPLE, avoir commencé et arrêté le recouvrement du clocher de l'hospice les 25 et 26 mai.  –Le trois octobre monseigneur de LAVAL réitère au supérieur des Récollet les ordres donnés à son prédécesseur et lui interdit d'admettre des séculiers dans la chapelle de l'hospice et d'y célébrer la messe sous peine de suspense encourue « ipso facto ».

 

« 22 »  Robert PÉPIN et Pierre-Paul DRON affirment avoir commencé à couvrir le petit clocher de l'hospice  le 25 mai et avoir cessé et discontinué le lendemain 26 mai.  Ils ont laissé le dit clocher en état qu'il était (sans couverture depuis le dit comble en bas) et sans avoir fait aucune chose, leur échafaud y étant même toujours demeuré depuis le dit temps jusqu'à présent.  Les deux ouvriers ont signé leur déclaration le 16 juin 1683 devant le notaire GENAPLE.

 

« 21 »  Il semble que l'hiver à Québec se passera à préparer la grande expédition contre les Iroquois.

 

PPD

 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 31-01-2007 à 17h02

 EPHÉMÉRIDE de PPD...1684 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandir

Jean-Christophe BATAILLE au Fort Carillon.

 

 

1684

 

« 6 »    Monseigneur de LAVAL âgé de 61 ans et déjà affaibli par de grandes fa tiques demande à être démis de ses fonctions.

 

PPD

 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 31-01-2007 à 16h50


|<< <<<  6   7   8   9   10  | 11 |  12   13   14   15   16   17  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 13-12-2006 à 04h46 | Mis à jour le 13-07-2015 à 10h38 | Note : 8.09/10