Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

MILICIENSDEMONTCALM
miliciensdemontcalm

Les Miliciens et Réguliers du Marquis de Montcalm..."MRMM"... sont un groupe d’amateurs férus de l’histoire du Québec, période Nouvelle-France, qui font revivre la vie quotidienne des coureurs de bois, des habitants, des amérindiens et des militaires du XVIIième et XVIIIième siècle.
PPD
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- PERSONNAGES
- PRÉSENTATION/ORDRE DE ST-VERAN
- AGENDA/BOTTES DU MARQUIS
- ALBUM PHOTOS
- ÉVÉNEMENTS

5 DERNIERS ARTICLES
- DÉMÉNAGEMENT...
-
- VERSAILLES
- CHEVALIER GILLES PROULX
- ORDRE DE SAINT-VÉRAN
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- 300 ans après, le Marquis de Montcalm fait encore parler de lui
- DÉMÉNAGEMENT...
- PLAMONDON TONNELLERIE 5
-
- LES BOTTES DU MARQUIS 9...
- CHEVALIER GILLES PROULX
- SEIGNEURIALES DE VAUDREUIL-DORION 2012
- CANADIENS SELON BOUGAINVILLE
- ORDRE DE SAINT-VÉRAN
- FRANCHES DE LA MARINE

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
010203
04050607080910
11121314151617
18192021222324
252627282930
<< Septembre >>

BLOGS FAVORIS
1.Quebecvudusol
2.Ononthio-montmagny
3.Ruinesetdecombres
4.Graffitis-quebec
5.Trucsdegrandmere
Ajouter miliciensdemontcalm à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- film streaming
- serie film streaming
- film serie
- film a voir
- manga streaming movie
 CONCOURS INTERNATIONAL DE LA GRANDE MENTERIE EN NOUVELLE-FRANCE 2 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 06-07-2011 à 17h20

 CONCOURS INTERNATIONAL DE LA GRANDE MENTERIE EN NOUVELLE-FRANCE 3 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 

CONCOURS INTERNATIONAL DE LA GRANDE MENTERIE EN NOUVELLE-FRANCE

Retour sur la 19e édition des Seigneuriales

Cette année, non seulement le seigneur a dit oui pour la plantation du mai, mais la météo a joyeusement participé à la fête. Enfin! diront certains.

Les sourires étaient nombreux au lendemain des célébrations de la Nouvelle-France tenues dans le Vieux-Vaudreuil vendredi, samedi et dimanche. Les organisateurs ont fait le pari d'agrandir le site en reconstituant un village autochtone dans le parc Esther-Blondin de façon à rendre hommage aux Premières Nations. Puis ils aussi tenus le tout premier et seul Concours international de la grande menterie en Nouvelle-France. International en raison de la présence de Denis Delfour, conteur venu de Moncrabeau, en France, berceau des menteurs.

Le succès retentissant de ces deux nouveautés, ajouté aux traditionnels souper des seigneurs, messe seigneuriale, défilé et plantation du mai, a fait des 19es Seigneuriales une édition frisant la perfection.

« Je suis sans mots, confesse Christiane Levesque, organisatrice de la grande fête. Tout ce qui s'est passé est au-delà de nos attentes. »

Les organisateurs parlent en effet d'une année record et estiment que 7000 personnes ont afflué sur le site au cours de la fin de semaine.

Sacré chevalier

Au parc Esther-Blondin, la place des Premières Nations présentait les nations abénaquise, micmaque, mohawk et innue montrant leur savoir-faire aux visiteurs. « Ça faisait longtemps qu'on cherchait une façon d'exploiter à fond l'histoire de la Nouvelle-France, explique Christiane Levesque. C'est comme si l'événement était encore plus accessible, comme si on entrait dans la vie des gens et qu'eux se trouvaient forcément plongés dans l'histoire. »

Le souper des seigneurs a lui aussi reflété la thématique des Premières Nations, présentant un menu épicé de banniques amérindiennes et de viandes séchées.

Grâce à la présence du baron de Marestan, descendant matrilinéaire de Montcalm, plusieurs invités ont été intronisés à un ordre destiné, au dire de baron, « à honorer ceux qui se consacrent à faire perdurer le fait français en Amérique en général et celui du marquis de Montcalm en particulier ». Le porte-parole et conteur Éric Michaud ainsi que Christiane Levesque ont été sacrés chevalier et commandeure de l'ordre de Saint-Véran.

Si l'événement revêt une grande symbolique, l'émotion n'en était pas moins palpable chez les participants. « C'est juste au Québec qu'il y a des choses comme celles-là », a d'ailleurs lancé le baron de Marestan, qui était présent tout au long des festivités et qui est rentré en France lundi.

Sébastien Fréchette, alias Biz de la formation Loco Locass, est aussi venu faire son tour au musée afin de remettre au baron le livre qu'il a écrit pour commémorer l'expérience du Moulin à paroles.

Grand Seigneur de la menterie en Nouvelle-France

Quelques heures après la visite de Biz, samedi soir, environ 400 convives ont assisté au premier Concours international de la grande menterie en Nouvelle-France. Huit conteurs se sont affrontés sous le grand chapiteau. Après la pesée des sacs de maïs, Éric Michaud est devenu le premier Grand Seigneur de la menterie en Nouvelle-France. Le prix du Public a été remis à Marc-André Fortin.

Le lendemain, la messe seigneuriale a souligné, façon XVIIIe siècle, la présence ancestrale. Le curé Normand Bergeron a prononcé son homélie dans la chaire avant qu'un crieur ne donne les dernières nouvelles de la seigneurie sur le parterre de l'église. Puis la traditionnelle procession vers le musée a emprunté l'avenue Saint-Michel afin de passer le mai devant le parc Esther-Blondin.

« Le défilé a pris l'espace qu'il fallait, soutient Christiane Levesque Les personnes à la tête du défilé affirmaient : Ça, c'est une parade! Ça a animé le Vieux-Vaudreuil. »

En fin d'après-midi dimanche, l'affluence était telle que les marchands ont demandé de prolonger les heures d'ouverture. « C'est comme si l'événement avait explosé cette année, comme si on était rendus à un autre niveau, ajoute l'organisatrice.

Gonflés à bloc, Christiane Levesque et Frédéric Lalumière tablent déjà sur la 20e édition. « Pour souligner ces 20 ans, il faut continuer de faire ce qu'on fait de mieux et regarder ce qu'on peut ajouter, mentionne la commandeure. Ce n'est pas Walt Disney qu'on fête, on fait juste revivre les traditions historiques de nos ancêtres en étant le plus près possible de celles-ci. »

Si l'on considère le nombre de personnes qui ont plongé au cœur du passé de Vaudreuil-Soulanges cette fin de semaine, les Seigneuriales ont trouvé la recette pour attirer les bonnes gens dans les filets de l'histoire.

Patrick RICHARD

De l'Étoile

http://www.journalletoile.com/Actualites/2011-06-07/article-2566205/La-proximite-du-passe/1

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 06-07-2011 à 17h19

 AU TOUR DE L'HISTOIRE Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Photos: Seigneuriales de Vaudreuil-Drorion 2011

AU TOUR DE L'HISTOIRE

UNE TOUTE NOUVELLE SÉRIE SUR L'HISTOIRE À VOX!
Semaine du 26 juin 2011 :


Au tour de l'histoire
est une émission de discussions sur l'histoire du Québec, animée par Jean Barbe avec la complicité de l'historien en résidence Éric Bédard. Au tour de l'histoire réunit chaque mois historiens, artistes, écrivains, philosophes et sociologues autour d'un thème précis à explorer, parce que le passé fabrique le présent.

Ce mois-ci, à l'émission Au tour de l'histoire : « La France a-t-elle laissé tomber la Nouvelle-France? »
Avons-nous été abandonnés? Au-delà de la bataille des plaines d'Abraham, ce petit vingt minutes qui nous a tant marqués, ne faut-il pas revoir les forces en jeu et les enjeux du temps pour comprendre enfin que notre sort s'est joué ailleurs et autrement? Au delà du mythe : La Conquête.

HORAIRE

Dimanche 20 h
Mardi 1 h et 19 h
Mercredi 20 h 30
Jeudi 1 h 30, 9 h et 13 h
Vendredi 10 h
http://voxtv.ca/quebec/emissions/au_tour_de_lhistoire.php

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 28-06-2011 à 02h32

 COMPAGNIE DE CANNONNIERS-BOMBARDIERS DE QUÉBEC. Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Présent aux Fêtes de la Nouvelle-France 2011

à la Redoute Dauphine,

Parc de l'Artillerie de Québec.

COMPAGNIE DE CANNONNIERS-BOMBARDIERS DE QUÉBEC.

La Compagnie de Canonniers-Bombardiers de Québec (CCBQ) est un organisme sans but lucratif dont le principal objectif est de reconstituer une unité d'artillerie du ministère de la Marine au Canada sous le régime Français entre 1750 et 1760. La Compagnie voit aussi à la promotion et à la diffusion du fait français en Amérique. Pour ce faire, des passionnés d'histoire font revivre, le temps de quelques jours, avec armes et uniformes la vie des soldats de Louis XV au Canada. Ils replongent dans la peau et le mode de vie des militaires du 18e siècle lors d'activités commémoratives où sont rejouées les batailles du passé.

http://www.ccbq.net

Photo: le Chevalier François GAGNON dit LAROUSSE et sa dame.

 Sanspareil a écrit le 27-06-2011 à 01h05
Redoute Dauphine Caserne Dauphine
Inventaire des lieux de mémoire de la Nouvelle-France

Cette redoute est le deuxième plus vieux bâtiment militaire de Québec (le premier étant celui du Cap Diamant situé à l'intérieur de la citadelle actuelle).

Pour en savoir plus consulter le lien suivant:

http://inventairenf.cieq.ulaval.ca:8080/inventaire/oneLieu.do;jsessionid=7CEE0C73CD6C046080902EBC15312C34?refLieu=947&returnForward=%2FoneTheme.do%3FrefTheme%3D23

Soldat Sanspareil
2ème bataillon du régiment de la Sarre
Vive le Roy!
http://www.regimentdelasarre.ca
http://www.youtube.com/user/SoldatSanspareil
http://www.tagtele.com/profil/Sanspareil
http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/08/03-rapatriement-des-armoiries-royales-de-france.qc
François Mitterrand
Un peuple qui n'enseigne pas son histoire est un peuple qui perd son identité

 


 Sanspareil a écrit le 26-06-2011 à 21h17
Les Canonniers-Bombardiers 1743-1760
La grande quantité de pièces d'artillerie installées aux fortifications de Louisbourg, à l'île Royale, nécessite un corps de spécialistes en plus de l'escouade de seize fantassins-artilleurs entraînés, depuis 1735, par le maître canonnier. C'est ainsi qu'en 1743, l'île Royale reçoit l'autorisation de former la première unité d'artillerie coloniale dans l'histoire de l'armée française: la compagnie de Canonniers-Bombardiers. Elle compte initialement un capitaine, un lieutenant, deux sergents, deux caporaux, douze bombardiers, treize canonniers et un tambour, soit deux officiers et trente hommes. Les bombardiers sont spécialisés dans le service des mortiers et les canonniers dans celui des canons. En 1750, le nombre d'hommes augmente à cinquante et celui des officiers à trois. À compter de février 1758, une deuxième compagnie est organisée à Louisbourg.

Au Canada, il existe depuis 1698 une école d'artillerie à Québec où l'on instruit, par rotation, un soldat de chaque compagnie franche. On qualifie parfois cette école de «compagnie» d'artillerie, mais ce n'est qu'en 1750 qu'une véritable compagnie de Canonniers-Bombardiers est formée à Québec. Elle comprend quatre officiers et cinquante artilleurs. La majorité reste à Québec, mais une partie de la compagnie est détachée à Montréal ainsi que dans certains forts de l'ouest et de la vallée de l'Ohio. Une seconde compagnie est levée au Canada à compter de mars 1757.

En Louisiane, une école d'artillerie se forme à Mobile, en 1744, suivant la coutume canadienne d'instruire un soldat provenant de chaque compagnie d'infanterie au maniement de l'artillerie. Une ordonnance de décembre 1759 stipule en effet la formation d'une compagnie de Canonniers-Bombardiers en Louisiane.

Les Canonniers-Bombardiers sont considérés comme des soldats d'élite. Bien payés, ils sont recrutés parmi les meilleurs soldats des compagnies d'infanterie possédant des aptitudes pour l'artillerie, et lors des revues, ils tiennent la droite de la ligne - la place d'honneur. Ils défilent avant l'infanterie lors des parades. Au Canada et à Louisbourg, ils participent avec distinction à de nombreux sièges et combats.

http://www.civilization.ca/mcc/explorer/musee-virtuel-de-la-nouvelle-france/population/les-militaires/les-militaires8

Vive la Compagnie des Canonniers-Bombardiers de Québec!

Soldat Sanspareil
2ème bataillon du régiment de la Sarre
Vive le Roy!
http://www.regimentdelasarre.ca
http://www.youtube.com/user/SoldatSanspareil
http://www.tagtele.com/profil/Sanspareil
http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/08/03-rapatriement-des-armoiries-royales-de-france.qc
François Mitterrand
Un peuple qui n'enseigne pas son histoire est un peuple qui perd son identité



  Lire les 2 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 26-06-2011 à 17h52

 GARNISON DE QUÉBEC Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Présent aux Fêtes de la Nouvelle-France 2011

à la Redoute Dauphine,

Parc de l'Artillerie de Québec.

GARNISON DE QUÉBEC
COMPAGNIE FRANCHE DE LA MARINE

La Garnison de Québec est une organisation sans but lucratif qui regroupe des bénévoles, amateurs d'histoire, intéressés par le loisir scientifique et culturel que représente la «reconstitution historique».

Dans la Garnison de Québec, ce loisir consiste à reconstituer le plus fidèlement possible la vie des soldats et officiers d'une compagnie des troupes d'infanterie coloniales françaises, les Compagnies franche de la Marine, en service au Canada à la fin du XVIIe siècle et dans la première moitié du XVIIIe siècle.

Plus spécifiquement, les membres de la Garnison de Québec se concentrent sur la période de la guerre de Sept ans en Amérique du Nord (1754–1760).

Pour toute question ou information au sujet de nos activités ou du recrutement, n'hésitez pas à nous écrire à l'adresse info@lagarnisondequebec.com

http://www.lagarnisondequebec.com/

Sanspareil a écrit le 27-06-2011 à 01h08
La redoute Dauphine à Québec
Pour tout savoir sur la redoute Dauphine consulter le lien suivant:

http://www.ourroots.ca/f/toc.aspx?id=8876

Bonne lecture et découvertes!

Soldat Sanspareil
2ème bataillon du régiment de la Sarre
Vive le Roy!
http://www.regimentdelasarre.ca
http://www.youtube.com/user/SoldatSanspareil
http://www.tagtele.com/profil/Sanspareil
http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/08/03-rapatriement-des-armoiries-royales-de-france.qc
François Mitterrand
Un peuple qui n'enseigne pas son histoire est un peuple qui perd son identité



 


 Sanspareil a écrit le 26-06-2011 à 21h28
Les Compagnies franches de la Marine du Canada 1683-1760
Ces troupes sont spécialement levées pour le service colonial par le ministère de la Marine, qui est responsable de l'administration et de la défense des colonies françaises en Amérique. Il s'agit de troupes régulières qui servent en permanence dans la colonie à laquelle elles sont affectées. Elles sont organisées en compagnies «franches», c'est-à-dire indépendantes et non enrégimentées. Elles sont habituellement connues sous le nom de «Compagnies franches de la Marine», bien que dans les documents canadiens, on les nomme «troupes de la colonie», «troupes de la Marine», troupes du «détachement de l'infanterie de la Marine», etc. Les troupes de la Marine en Nouvelle-France ont une organisation particulière pour chaque colonie.

Au Canada, à compter de 1671, il n'existe qu'une très petite garnison. Les Iroquois, observant cette faiblesse, songent à reprendre les armes. Au cours de l'année 1683, les incidents se multiplient et le gouverneur général, constatant que la colonie est pratiquement sans défense, demande des renforts de toute urgence. Dès novembre 1683, un navire de guerre jette l'ancre à Québec et 150 soldats divisés en trois compagnies franches d'infanterie de la Marine débarquent.

Le tableau suivant indique le nombre officiel de militaires permis à l'effectif des Compagnies franches de la Marine du Canada :


Sergent, tambour et soldat des Compagnies franches de la Marine du Canada, vers 1690

Année Compagnies Soldats Officiers
1683 3 150 6
1684 6 300 12
1685 10 500 20
1686 16 800 32
1687 28 1400 84
1688 35 1750 105
1689 28 1400 84
1699 28 840 84
1722 28 812 112
1749 28 1400 112
1750 30 1500 120


Tous les postes d'officiers sont habituellement remplis. En revanche, le nombre véritable de soldats est presque toujours en dessous du chiffre officiel prescrit. En tout, quelque 10 000 soldats et officiers des troupes de la Marine sont envoyés au Canada de 1683 à 1760. Ils participent à presque toutes les campagnes et batailles durant ces années. La grande majorité des militaires démobilisés reste dans la colonie.

http://www.civilization.ca/mcc/explorer/musee-virtuel-de-la-nouvelle-france/population/les-militaires/les-militaires7

Vive la Garnison de Québec Compagnie franche de la Marine!

Soldat Sanspareil
2ème bataillon du régiment de la Sarre
Vive le Roy!
http://www.regimentdelasarre.ca
http://www.youtube.com/user/SoldatSanspareil
http://www.tagtele.com/profil/Sanspareil
http://www.ameriquebec.net/actualites/2009/08/03-rapatriement-des-armoiries-royales-de-france.qc
François Mitterrand
Un peuple qui n'enseigne pas son histoire est un peuple qui perd son identité


  Lire les 2 commentaires | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 26-06-2011 à 17h46


|<< <<<  1   2  | 3 |  4   5   6   7   8   9   10   11   12  >>> >>|

Catégorie :
 

SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 13-12-2006 à 04h46 | Mis à jour le 13-07-2015 à 10h38 | Note : 8.09/10