Logo Allmyblog
Logo Allmyblog
Lien de l'article    

MILICIENSDEMONTCALM
miliciensdemontcalm

Les Miliciens et Réguliers du Marquis de Montcalm..."MRMM"... sont un groupe d’amateurs férus de l’histoire du Québec, période Nouvelle-France, qui font revivre la vie quotidienne des coureurs de bois, des habitants, des amérindiens et des militaires du XVIIième et XVIIIième siècle.
PPD
Contacter l'auteur de ce blog

CATEGORIES
- PERSONNAGES
- PRÉSENTATION/ORDRE DE ST-VERAN
- AGENDA/BOTTES DU MARQUIS
- ALBUM PHOTOS
- ÉVÉNEMENTS

5 DERNIERS ARTICLES
- DÉMÉNAGEMENT...
-
- VERSAILLES
- CHEVALIER GILLES PROULX
- ORDRE DE SAINT-VÉRAN
Sommaire

10 DERNIERS ARTICLES COMMENTES
- 300 ans après, le Marquis de Montcalm fait encore parler de lui
- DÉMÉNAGEMENT...
- PLAMONDON TONNELLERIE 5
-
- LES BOTTES DU MARQUIS 9...
- CHEVALIER GILLES PROULX
- SEIGNEURIALES DE VAUDREUIL-DORION 2012
- CANADIENS SELON BOUGAINVILLE
- ORDRE DE SAINT-VÉRAN
- FRANCHES DE LA MARINE

CALENDRIER
LunMarMerJeuVenSamDim
01
02030405060708
09101112131415
16171819202122
23242526272829
3031
<< Octobre >>

BLOGS FAVORIS
1.Quebecvudusol
2.Ononthio-montmagny
3.Ruinesetdecombres
4.Graffitis-quebec
5.Trucsdegrandmere
Ajouter miliciensdemontcalm à vos favoris

LIENS FAVORIS
- denver limousine
- film streaming
- serie film streaming
- film serie
- film a voir
- manga streaming movie
 JACQUES LACOURSIÈRE DANS LE LAROUSSE Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Photo 1: Jacques LACOURSIÈRE EN 2012.
Photo 2: Avec le baron Georges Savarin de Marestan, Grand Maître de l'Ordre de Saint-Véran.
Photo 3: Lors d'une conférence conjointe aux Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion 2011.

UN CHEVALIER DE L'ORDRE DE SAINT-VÉRAN DANS LE LAROUSSE

Par Marie-France Bornais | Agence QMI

Le joueur de hockey Jean Béliveau et l'historien Jacques Lacoursière font leur entrée dans l'édition 2013 du Petit Larousse illustré, qui sortira en librairie le 12 juillet.

Outil indispensable pour actualiser ses connaissances, l'édition 2013 du Petit Larousse illustré comprend 28 000 noms propres, dont ceux de Jean Béliveau et de Jacques Lacoursière. De nouveaux noms communs bien québécois font aussi leur entrée, comme «bas-culotte», «gorgoton» et «chicoter».

Jacques Lacoursière a été averti de son entrée dans le dictionnaire par Denis Vaugeois, dans le plus grand secret. «Il m'a envoyé la photocopie de la page où je me trouvais et j'ai vu que j'étais avec La Rochefoucauld, avec Lafayette... Donc, j'étais tout honoré!» a-t-il partagé avec bonne humeur.

L'entrée de Jean Béliveau dans le Petit Larousse illustré montre que «son nom et la personnalité vont bien au-delà de ce qu'il a pu accomplir sur la patinoire», commente le chroniqueur sportif Albert Ladouceur. «Son après-carrière fut aussi impressionnante que sa carrière de joueur et il restera un personnage marquant de l'histoire du sport en Amérique du Nord.»

Voici les définitions données dans le Petit Larousse illustré au sujet des nouveaux entrants

Béliveau (Jean), surnommé le Gros Bill, Trois-Rivières, 1931, joueur de hockey sur glace canadien. Centre à la fois puissant et rapide, grand marqueur de buts, il a, au cours de sa longue carrière, aux Canadiens de Montréal (1953-1971; capitaine à partir de 1961), remporté dix fois la coupe Stanley.

Lacoursière (Jacques), Shawinigan, 1932, historien canadien. Conteur hors pair, il se fait le chantre d'une histoire vivante et humaine du Québec (Histoire populaire du Québec, 5 vol., 1995-2008). Ses talents de vulgarisateur trouvent aussi à s'exprimer à la radio (J'ai souvenir encore, 1994-2004) et à la télévision (Épopée en Amérique, série réalisée par Gilles Carle, 1996-1997).

http://tvanouvelles.ca/lcn/infos/national/archives/2012/07/20120709-205603.html

 


  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 11-07-2012 à 20h03

 MODE AU XVIIIe 1 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 11-07-2012 à 05h29

 MODE AU XVIIIe 2 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 11-07-2012 à 05h28

 MODE AU XVIIIe 3 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Photos prises lors des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion 2012.

Modèle : Le Commandeur Christiane LÉVESQUE

MODE AU XVIIIe

Au Québec au cours du XVIIIe siècle, la plupart des résidents des villes portent des vêtements de couleurs sombres ou ternes: noirs, gris ou bruns, des couleurs d'ailleurs communes pour les femmes à partir d'un certain âge.

Deux types de costumes féminins sont vus dans les rues:

Les nobles et les bourgeoises sont vêtues avec soin: d'abord, une chemise de toile fine avec des dentelles ou de la mousseline au cou et aux poignets. Par-dessus, on met une robe dont le devant s'ouvre sur un jupon taillé dans le même tissu. Cela s'appelle «robe à la française». Toutes les jupes et jupons sont larges.

Aux pieds, on porte des bas en laine. Les souliers ont des talons en bois recouverts de cuir ou de tissu.

On ne sort jamais sans une coiffe, cela serait mal vu. Alors, on porte sur la tête une coiffe en mousseline ou en toile fine qui est garnie de dentelles et de rubans brodés. Un autre élément obligatoire est le mouchoir noué autour du cou.

Lors des sorties d'hiver, une longue cape à capuchon de laine est portée par tout le monde. On peut encore couvrir ses épaules d'un mantelet.

Les femmes des milieux plus modestes portent des costumes beaucoup plus simples:

Une chemise de coton ou de laine unie de grosse toile, dont on roule les manches jusqu'à la hauteur du coude, un corsage souple et une jupe plissée, mais plus étroite que la «robe à la française» des milieux aisés. Les différentes parties du costume ne sont pas nécessairement assorties.

Si on doit travailler, on met un tablier de toile commune par-dessus ses vêtements.

Aux pieds, des bas en laine teinte et des souliers de cuir noir, des galoches ou des sabots.

Sur la tête, une coiffe unie. Autour du cou, un mouchoir.

http://grandquebec.com/histoire/mode-nouvelle-france/

 

  Aucun commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 11-07-2012 à 05h24

 TAMBOUR MILITAIRE 1 Alerter l'administrateur Recommander à un ami Lien de l'article 
Cliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandirCliquer pour agrandir

Photos prises lors des Seigneuriales de Vaudreuil-Dorion 2012

  Lire le commentaire | Ecrire un nouveau commentaire Posté le 27-06-2012 à 01h39


|<< <<<  1   2   3   4   5  | 6 |  7   8   9   10   11   12  >>> >>|


SYNDICATION
 
Fil RSS 2.0
Ajouter à NetVibes
Ajouter à Google
Ajouter à Yahoo
Ajouter à Bloglines
Ajouter à Technorati
http://www.wikio.fr
 

Allzic en direct

Liens Commerciaux
L'information à Lyon
Retrouvez toute l'actu lyonnaise 24/24h 7/7j !


L'information à Annecy
Retrouvez toute l'actu d'Annecy 24/24h 7/7j !


L'information à Grenoble
Retrouvez toute l'actu de Grenoble 24/24h 7/7j !


Application Restaurant
Restaurateurs, demandez un devis pour votre application iPhone


Fete des Lumières
Fête des lumières : vente de luminaires, lampes, ampoules, etc.

Votre publicité ici ?
  Blog créé le 13-12-2006 à 04h46 | Mis à jour le 13-07-2015 à 10h38 | Note : 8.09/10